Blog

Comment faire de l’œil à vos visiteurs grâce aux photos produits ?

Si l’e-commerce offre de nombreux avantages pour les consommateurs (disponibilité 24h/24, livraison, etc), il engendre aussi des inconvénients. Le plus important concerne le produit. En effet, en ligne, on ne peut palper le produit et le sentir. Comment rendre attractifs vos produits ?

Comment faire de l’œil à vos visiteurs grâce aux photos produits ?

Même si l’achat en ligne est aujourd’hui bien ancré dans nos habitudes de consommation, le phénomène ROPO reste très présent ! En effet, d’après la dernière étude comportementale des e-consommateurs français par CCM Benchmark, 67% des internautes utilisent le Research Online, Purchase Offline. Il existe les raisons techniques et logistiques : frais de livraison, délais de livraison, paiement en ligne. Mais il en est une autre qui concerne le produit vendu en lui-même. Effectivement, le consommateur aime voir le produit en vrai pour : le palper et générer des sensations, se rendre de compte de la taille réelle, le sentir, l’utiliser, etc. Si pour les produits odorants, à ce jour, la transmission d’odorat n’est pas encore faisable, pour les autres, on peut jouer sur la photo pour inciter à l’achat en ligne.

Voici comment proposer des photos à valeur ajoutée à vos visiteurs :

1. Deux types de photos :

La photo packshot consiste à prendre un produit en photo, posé sur un support, et sur fond neutre. Ce dernier peut être soit blanc, soit d’une couleur foncée, pour faciliter le post-traitement de photo. Dans le cas de photos de mode, même s’il y a présence de mannequin, on parle également de packshot si le fond est neutre. C’est ce qui est le plus couramment utilisé pour des sites e-commerce, et aussi le plus facile à réaliser.

Photos en packshot

La photo scénique, ou d’ambiance, comme son nom l’indique, nécessite une mise en scène. C’est à dire que le produit sera pris en photo dans un environnement précis. Par exemple, pour une photo de vélo, elle pourra être prise en pleine rue.

Photos mises en scène

L’usage de l’une ou l’autre des méthodes est à déterminer selon vos produits, et le design global de votre site. Cependant, vous pouvez jongler avec ces deux solutions. La photo packshot permet de montrer clairement le produit, jusque dans ses moindres détails pour des photos zoomées, et la photo scénique montre le produit dans son environnement. En utilisant ces deux techniques, le consommateur pourra d’abord voir à quel produit il a affaire (packshot), puis ensuite s’imaginer avec (scénique). Dans notre exemple du vélo, la photo packshot insistera sur le design, les éléments qui le constituent, tandis que la photo scénique montrera un usage possible (photo prise dans une rue pour un vélo de ville, ou en forêt pour un vélo de cross), dans lequel l’internaute pourra s’imaginer.

2. Quelle méthode pour prendre mes photos ?

  • Studio photo professionnel externe : Faire appel à un studio professionnel a l’avantage d’avoir un résultat parfait. Le photographe sait mettre en valeur le produit en termes de disposition et de luminosité. Il est également capable de faire la post-production : détourage, correction chromatique, etc. C’est une solution pour laquelle vous pouvez opter si vous avez un grand nombre de produits à shooter à instant T. L’inconvénient, en premier lieu, est le prix, beaucoup plus cher que la prise de vue interne. En second lieu, c’est la réactivité. Il vous faudra prendre un rendez-vous avec le studio pour caler la séance, puis prévoir un temps de traitement de l’image, si bien que vous ne récupérerez pas vos photos tout de suite.
  • Studio photo interne : Le gros avantage de traiter le sujet « photo » en interne, c’est une réactivité incomparable. Un besoin urgent ? On met le produit dans la boite, on rectifie un peu la couleur si besoin, et on met en ligne. L’inconvénient, bien sur, c’est que cela nécessite d’avoir un minimum de connaissances en photo ainsi que du matériel. Sur ce dernier point, il existe des équipements qui permettent d’avoir son petit studio chez soi, comme par exemple le Cubelite de Lastolite. Le kit contient à la fois le studio et les torches (lampes d’éclairage). Il présente l’avantage d’être très léger et facilement transportable. Il vous faudra éventuellement prévoir l’achat d’un appareil photo et d’un logiciel si vous voulez prendre vos photos depuis l’ordinateur (parfois fourni avec l’appareil photo). Cette proposition est également beaucoup moins chère, environ 750€, qu’une solution comme PackshotCreator. Cependant, cette dernière vous permet, selon les modèles, de faire des prises de vues à 360°, en 3D, et le logiciel est intégré. Il faudra également ajouter l’appareil photo. Comptez environ 4 000€ pour les premiers modèles. Personnellement, pour avoir utilisé les deux solutions, j’ai préféré la première, qui laisse plus de libertés et permet d’avoir une surface de prise de vue plus grande. De plus, la seconde solution n’élimine presque jamais complètement l’étape du détourage ou du re-travail colorimétrique. Ceci restant à ramener à votre type de produit, un DVD étant plus facile à traiter qu’une salade, par exemple. Si vous n’avez pas de connaissances en photo, une matinée auprès d’un photographe devrait suffire pour prendre en main un appareil photo, et réaliser vous-même de belles photos !

images/Articles/solutions-boites-photos.jpg

3. Que proposer comme photos ?

  • Photo principale du produit : Elle doit être, de préférence, de 3/4 pour la vue de face. Cette photo étant celle qui apparaîtra dans les rayons de votre e-boutique, il faudra veiller à conserver l’angle de vue choisi pour tous les produits. Ceci permet d’avoir une cohérence sur votre site, et de faciliter la lecture de l’internaute.
  • Photos des autres côtés : Ici elles peuvent être de face ou de 3/4, et inclure également la vue de face de l’avant du produit (prise en 3/4 précédemment).
  • Photo zoomée : Si un détail est important et qu’il n’est pas très visible via le zoom des photos précédentes, vous pouvez proposer cette photo. Ce zoom peut également s’inscrire dans une stratégie plus marketing : logo de la marque apposé à un endroit précis, insister sur un élément différenciant de la concurrence pour le mettre en valeur (ex : appareil photo d’un smartphone avec définition de 35 Mpx – rêve -) .
  • Vision 360° : C’est un vrai plus ! Elle permet d’avoir une continuité dans la visualisation de l’image, et se rapproche de ce que pourrait faire en réel le consommateur. Généralement, on tourne le produit de tous les côtés, pour avoir une vision sous différents angles. Si, en plus, l’internaute peut choisir l’angle comme il veut, c’est le saint Graal, il aura la même vue qu’en magasin. Cependant, c’est une proposition très coûteuse.

Angles de prises de vues

4. Quelle est la bonne quantité de photos ?

Pour moi il devrait y avoir au grand minimum 2 photos par produit : une face avant, et une face arrière. Il est toujours intéressant d’avoir une image de l’arrière d’un livre, de voir comment tombe un t-shirt au dos, de savoir où se situent les points d’accroche d’un cadre, etc. Ceci est, bien sûr, à adapter à votre typologie de produits. Voici quelques propositions pour des cas précis :

  • Produits frais : une photo du morceau de viande, et une autre de ce même morceau emballé.
  • Mode : une photo de devant, une photo de derrière, une photo sur pied (pour avoir une silhouette d’ensemble) + une photo de détail si celui-ci n’est pas visible sur les précédentes.
  • High-Tech : une photo de face, une photo de dos, une photo de profil + éventuellement une photo de l’intérieur pour du matériel très technique.

 

Voilà donc quelques pistes de réflexions au sujet des photos de produits pour l’e-commerce, pour attirer au mieux l’œil de vos visiteurs. Vous pouvez aussi réfléchir à ce que vous, vous aimeriez bien voir concernant vos produits, afin de déterminer les photos et angles de vue à proposer. J’ajouterai qu’il faudra aussi veiller à ce que la photo s’inscrive bien dans un module de visualisation responsive design, adapté à la consultation mobile. Egalement, cela va de soi, mais vos photos doivent être de bonne qualité, sans être trop lourdes pour ne pas entraver le temps de chargement de vos pages. N’oubliez pas que dans la fiche produit en elle-même, vous pouvez également ajouter d’autres photos complémentaires (application liée au produit, accessoire, etc). D’ailleurs, pour pallier au manque de sensations puisque l’internaute ne peut pas toucher le produit en ligne, pensez aussi à le transcrire dans le texte (toucher doux, poids léger, aspect brillant, etc).

Besoin de conseils pour améliorer vos photos ? Discutons-en ensemble !

 

*Sources des photos exemples : Elle est où la mer ?, Décathlon, Camaïeu, Btwin, Materiel.Net.

J’accompagne les femmes entrepreneures qui veulent être plus visibles sur Internet. Ce que je souhaite vraiment, c'est que vous soyez fière de votre présence en ligne, et surtout qu'elle soit authentique. J'interviens sur la mise en place de vos réseaux sociaux, la création de votre modèle de newsletter, ou carrément de votre site web.

Suivre :
Pas de commentaires
Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.