Blog

Ce que j’ai retenu du SocialSellingForum de Nantes

Le 25 janvier dernier s’est déroulé le 1er SocialSellingForum de Nantes, la 15ème édition au total. Cette journée était rythmée par des plénières et ateliers / tables rondes. L’idée était de découvrir cette méthode de vente, d’approfondir ses connaissances, et même de réseauter. C’est clairement le type d’événement où il est intéressant d’aller, du coup j’ai eu envie de vous résumer ma journée au SocialSellingForum !

SocialSellingForum de Nantes

Pour cette 1ère édition nantaise, autant dire que c’était une réussite : plus de 300 participants sur la journée ! Elle était animée par le fondateur de ce forum, Loïc Simon, véritable showman ! À ses côtés, différents conférenciers, professionnels du web, auteurs, dont une partie de nantais, étaient présents.

Ce SocialSellingForum fut riche en informations. Il m’a donc semblé intéressant de vous faire un petit récap des informations principales que j’ai retenues.

C’est quoi le social selling ?

Pour reprendre précisément la définition de Loïc Simon, le social selling « c’est l’art et la manière d’exploiter les réseaux sociaux pour développer ses ventes ». En clair, pratiquer le social selling, c’est adopter un comportement et non un outil.

2 raisons principales d’adopter le social selling

  1. 70% du cycle d’achat est fait de manière autonome par l’acheteur. C’est à dire qu’il se renseigne par lui-même au lieu de s’adresser à un vendeur. Exemple concret : aujourd’hui un acheteur de voiture se rend 1 fois en concession pour concrétiser l’achat, vs 5 fois il y a quelques années). Il est donc important d’être présent en amont de l’achat. L’objectif étant d’aller bousculer les certitudes de l’acheteur et de provoquer un nouveau besoin.
  2. Les acheteurs ne veulent plus de vendeurs, mais ils ont besoin d’être guidés car les achats sont de plus en plus complexes. Pour cela, il faut communiquer efficacement en amont afin d’être ancré dans l’esprit du consommateur. S’il connaît parfaitement votre marque, qu’il y trouve de l’affect, qu’il se reconnaît dans vos valeurs, ce sera vers vous qu’il se tournera ! Finalement il achètera plus votre marque que votre produit, peu importe le prix.

Remarque : avant de se lancer, vous devez d’abord vous demander « pourquoi il faut le faire » : pourquoi développer mon business ? pourquoi développer mon image de marque ? etc. Et seulement ensuite, vous pouvez y aller, étape par étape. Je constate que cette étape est bien souvent mise de côté, à tort, car en l’oubliant, on risque de s’éparpiller. C’est pour cela que j’avais consacré un article sur l’importance de définir une stratégie social média. On a envie de se lancer tout de suite, de se dire « Wahou, c’est trop génial les réseaux sociaux ! », mais comme le dit si bien cette maxime : « Tout vient à point à qui sait attendre » !

Les tendances 2018

  • Les algorithmes (suite de règles) favorisent le contenu qualitatif et le format mobile ;
  • La vidéo est le format phare, surtout le live. Attention, la plupart des vidéos sont vues sans le son, donc pensez à faire des vidéos didactiques ou sous-titrées ;
  • La place des influenceurs (blogueurs, Youtubers, etc) est importante ;
  • La créative data (association de la big data et de la créativité marketing) permet de nouvelles possibilités : publicités très ciblées, chatbot, etc ;
  • La Chine est très avant-gardiste vs chez nous. Elle utilise déjà la messagerie multi-tâches, les vidéos interactives, l’e-commerce y est plus développé.

Comment utiliser LinkedIn lorsqu’on est entrepreneure ?

Parmi les ateliers proposés, j’ai choisi de participer à celui-ci, animé par : Anthony Dokhan, Carine Rochard, Jacques Pilorge, Patrick Bonin et Jean-Michel Davault.

Pourquoi utiliser LinkedIn ?

Il est vrai qu’avant tout chose, se pose la question de savoir si votre cible est sur LinkedIn. Si oui, alors il faut utiliser pleinement les fonctionnalités offertes !

LinkedIn permet de :

  • révéler (exploiter) tout votre savoir-faire ;
  • montrer votre propre identité (via votre expérience, vos formations, etc) ;
  • être vous-même, même si parfois vous pouvez avoir des contraintes légales (ex : close du contrat de travail) ;
  • être bien référencé sur Google, si on est très actif.

Petite info : la durée de vie d’une publication est de 2 jours en moyenne.
Petite info bis : Viadéo serait en cours de négociations avec Pôle-emploi et d’autres organismes, donc gardez un œil sur ce réseau. On a tendance à le délaisser, mais il pourrait, peut-être, faire son retour !

Les astuces d’utilisation

  • Rédaction d’article : avant de le publier, vous pouvez partager le brouillon à l’un de vos contacts. Ceci permet de l’inclure dans le projet, et du coup il sera plus à même de le partager et de le commenter après publication ;
  • Rédaction de post : les liens externes étant pénalisés par LinkedIn, il vaut mieux les mettre en commentaire. Concrètement, si vous voulez partager votre article de blog, écrivez le sujet, ajoutez une photo ou vidéo (si possible), publiez, et ajoutez le lien vers votre site en commentaire ;
  • Contenu : comme vu précédemment, sur LinkedIn il faut aussi jouer avec les émotions. Pour les renforcer, vous pouvez utiliser des émoticônes. Sur ce réseau, on a bien souvent tendance à l’oublier, pensant qu’il faut être très pro, très CV. Mais rappelez-vous que les gens qui vous lisent sont les mêmes personnes que vous 😉 ;
  • Résumé de profil : il faut en 1er lieu indiquer ce qui parle à tout le monde, qui est reconnu, et ne pas parler au « je » ;
  • Version mobile : il y a plus de fonctionnalités sur l’application mobile. Le résumé va au-delà des 240 caractères affichés sur ordinateur (les 2 lignes au-dessus de « Voir plus »). Vous pouvez également sauvegarder un article sans le liker ;
  • Titre : pour mettre le bon, regardez ce qu’attend votre marché, ce qu’attendent vos clients ;
  • Outil pratique : pour connaître l’efficacité de votre profil, votre positionnement par rapport à votre secteur d’activité, vous pouvez utiliser l’outil The Social Selling Index de LinkedIn. La page d’accueil est en anglais, mais les résultats sont indiqués en français ;
  • Commentez : faire des réponses ou commentaires pertinents à des publications amène des contacts qualifiés. Cela permet aussi de palier à la peur de rédiger ses propres posts ;
  • Horaire de publication : privilégier le matin de bonne heure, avant la journée de travail ;
  • Utiliser la vidéo : cette option n’est pas encore accessible à tout le monde (chouette, je l’ai !). C’est un média à privilégier, comme vu plus haut, à raison d’une durée d’une minute, sous-titrée puisqu’elle sera principalement vue sans le son.
Pour résumer le SocialSellingForum de Nantes, en 2018, il faut :
  • provoquer le besoin et non plus attendre que l’acheteur vienne vers vous ;
  • arrêter de vendre mais plutôt donner l’envie d’acheter ;
  • jouer sur les émotions (même sur LinkedIn), car lorsque ce sont elles qui parlent, le prix n’existe plus ;

J’ai passé une très bonne journée, riches d’informations, d’échanges, de rencontres, et je ne demande qu’à voir une prochaine édition 🙂 ! Vous pouvez voir ou revoir les vidéos des conférences et slides de la journée ici : http://www.socialsellingforum.fr/nantes/

Facebook Live :

Si ça vous dit, j’ai fait un rapide résumé :

Convaincue par le social selling ?

J’accompagne les femmes entrepreneures qui veulent être plus visibles sur Internet. Ce que je souhaite vraiment, c'est que vous soyez fière de votre présence en ligne, et surtout qu'elle soit authentique. J'interviens sur la mise en place de vos réseaux sociaux, la création de votre modèle de newsletter, ou carrément de votre site web.

Suivre :
Pas de commentaires
Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.